Agence universitaire de la Francophonie

Agence universitaire de la Francophonie

Découvrez ce qu’est l’Agence universitaire de la Francophonie, sa fonction, sa portée et bien d’autres détails intéressants que vous devez absolument connaître.

Qu’est-ce que l’Agence universitaire de la Francophonie ?

L’Agence Universitaire de la Francophonie ou AUF selon son acronyme, est un réseau mondial d’universités francophones qui comprend également des établissements de recherche supérieure.

L’Agence Universitaire de la Francophonie a pour objectif d’offrir des études supérieures de qualité, au sein de l’espace francophone.
Elle a été créée en 1961 et compte 35 pays membres, 845 universités et centres de recherche.

Au début, elle s’appelait l’Association des universités partiellement ou entièrement francophones et plus tard, il a été décidé de lui donner un nom qui représentait son fonctionnement direct avec la francophonie.

L’Agence Universitaire de la Francophonie est une institution multilatérale qui s’engage dans la collaboration entre les établissements qui enseignent la langue française pour mettre cette formation à la disposition des étudiants africains qui souhaitent apprendre la langue.

Depuis 1989, l’agence travaille en opérateur direct vis-à-vis de la francophonie, avec l’idée d’enseigner et de former des étudiants à un niveau supérieur et dans le domaine de la recherche. Cette institution apporte également un soutien à tous les pays et gouvernements qui partagent le français comme langue et souhaitent construire et consolider un espace scientifique francophone.

De plus, l’agence dispose d’un règlement avec un statut de fonctionnement qui régit les actions et la composition des organismes qui font vivre l’établissement. Il a été adopté par une assemblée générale extraordinaire en mai 2001 et depuis lors, il est en vigueur.

Son siège social est situé à Montréal, Canada, mais elle possède également les bureaux régionaux suivants :

• En Afrique centrale : Yaoundé et Cameroun.
• En Afrique de l’Ouest : Dakar et Sénégal.
• Dans l’Océan Indien : Antananarivo et Madagascar.
• Au Maghreb : Rabat et Maroc.

L’Agence universitaire de la Francophonie cherche constamment à développer la mobilité des étudiants et des chercheurs des pays qui composent cette organisation.

Par ailleurs, l’Agence Universitaire de la Francophonie s’engage pour l’utilisation de la technologie, la création de campus numériques et l’accès à des centres d’information dans toute l’Afrique.

Projets de l’Agence universitaire de la Francophonie

L’Agence Universitaire de la Francophonie lance annuellement un appel à projets dans le cadre du programme AIMES, Accueil et Intégration des Migrants dans l’Enseignement Supérieur, notamment en langue française.

Ce projet s’adresse aux demandeurs d’asile, aux réfugiés et aux personnes en protection subsidiaire, ainsi qu’à ceux qui viennent de pays en situation critique et qui ont un visa étudiant.

L’idée est d’inclure ces étudiants dans un cours de formation en français, tout en les accompagnant dans leur cheminement universitaire.

Dans ces centres, un soutien financier est recherché auprès de l’Agence universitaire de la Francophonie, en fonction du nombre d’étudiants inscrits et des dispositifs prévus.

Mission de l’Agence universitaire de la Francophonie

L’Agence universitaire de la francophonie a une mission qu’elle a partagée à travers son site officiel et qui est axée sur la promotion de la francophonie universitaire unie pour réaliser le développement, mettant en évidence des actions spécifiques basées sur le respect de la diversité des cultures et des langues.

L’Agence Universitaire de la Francophonie vise à former les étudiants participants à la maîtrise de la langue française, base du développement économique, social et culturel des sociétés et de chacun en tant qu’individu.

Tout cela découle du besoin de pays peu intégrés et qui partagent la langue française comme leur langue.

Après l’anglais et l’espagnol, le français est considéré comme la troisième langue la plus parlée au monde, il est donc extrêmement intéressant de connaître son origine et les institutions qui se consacrent à le maintenir en vie, en acceptant toutes les personnes qui souhaitent devenir locuteurs et faire du bien utilisation de cette langue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.